Pratiquer toujours en présence, en conscience. Garder à l’esprit que la posture n’existe pas sans qu’on la fasse. Elle est donc une projection de soi. Projeter ce Soi dans la bonté, l’amitié, la douceur, l’humour, l’amour, le respect … Se rappeler que l’on est déjà parfait, que l’on fait la rencontre de soi dans l’instant, qui est éphémère, que la légèreté est essentielle et que tout est changement, transformation, guérison. Seule notre véritable essence est éternelle, infinie, inconditionnelle.

Il n'y a pas de débutants ou d'avancés, il n'y a que l'état dans lequel on se trouve en ce moment. Prendre conscience de ce dont on a besoin, des limites de l'instant, et de prendre soin de nos besoins, de nos limites. 

Chacun est le bienvenu, au début du chemin ou en cours de route afin de donner un espace à ce qui est, afin de donner un espace à ce qui a besoin d'exister. Sans jugement de ce qui devrait être ou ne pas être. Afin d'être.

Le maître se trouve à l intérieur de soi, pas à l extérieur. 
Le bonheur se trouve à l intérieur de soi, là ou il y a le bonheur infini.

Lyvia